Blog

17 Mai 2021

Cultiver sa marque employeur sur les réseaux sociaux : un art à la portée de tous

Michelin, Décathlon, Chanel, Google et Apple : voici cinq entreprises qui comptent parmi les préférées des candidats. Parce qu’elles ont su se faire répondre l’excellence de leur marque commerciale avec leur marque employeur, leurs seuls noms suffisent à attirer les candidats par milliers. 
Dans un contexte de guerre des talents exacerbée par la tension sur les nouveaux métiers utiles à la transition numérique et écologique des entreprises, une marque employeur puissante est un actif capital. 
Dans une interview donnée début 2019 à Net Manager’s Now, Frédéric Mazella, le cofondateur et président de Blablacar, résumait bien l’enjeu pour le recrutement : « Le levier long terme le plus puissant, c’est de développer une belle marque employeur, de faire en sorte que tout le monde ait envie de travailler pour [nous]. » 

Cette marque employeur doit refléter les valeurs propres à votre entreprise. Elle a vocation à traduire le vécu au travail de vos collaborateurs. Il s’agit d’une promesse, qui aura davantage de chance d’être entendue si elle est portée et incarnée par ces derniers. La négliger serait coupable, car les deux tiers des candidats postulant à une offre d’emploi se renseignent en amont sur l’entreprise (source : LinkedIn), en premier lieu grâce aux réseaux sociaux qui sont devenus les baromètres de la réputation corporate. 

Ces puissantes caisses de résonnance, les entreprises doivent apprendre à les utiliser à leur profit. Cela se révèle moins onéreux que de coûteuses campagnes médias, à condition que vos collaborateurs et vous-même vous transformiez en ambassadeurs – le terme désormais consacré est celui d’employee advocacy. Plus les salariés sont engagés, plus ils ont tendance à produire et partager des contenus positifs sur leur travail, les succès de l’entreprise ou la vie de leur équipe. 
Avec au moins trois bénéfices à la clé : c’est en effet le moyen de : 
  • Développer la notoriété de la société. La force des réseaux sociaux réside dans leur capacité à aller atteindre des audiences qualifiées, de solliciter de l’engagement et de la conversation. Le contact direct qu’ils offrent est tout à la fois précieux et efficace. 
  • Renforcer sa crédibilité. Il est facile de mettre en doute les propos tenus par une marque sur son site Web. Moins si des dizaines de salariés partagent des contenus illustrant la façon dont ces déclarations d’intention se traduisent concrètement au quotidien. 
  • Réduire les coûts et les temps de recrutement. En partageant vos offres d’emploi de façon virale, vous renforcez vos chances d’atteindre les talents que vous visez et qui sont susceptibles de se reconnaître dans vos valeurs. 

Il est possible de se forger une marque employeur attractive sans être une multinationale ni une « scale-up » star de la tech. Cela coûte peu d’argent, prend peu de temps et ne nécessite pas non plus d’avoir une feuille de route soigneusement formalisée. Pour vous aider à devenir acteur de votre marque employeur et faire croître des audiences qualifiées sur LinkedIn, voici une synthèse de nos cinq meilleures pratiques
  • Créez vos propres contenus plutôt que de repartager des contenus existants. Un contenu original suscite deux fois plus d’audience. 
  • Usez et abusez de photos et vidéos pour accompagner vos publications de façon à capter l’attention (oui, la photo d’un chiot peut être une arme redoutable !). Privilégiez celles que vous prenez-vous-mêmes, pour des questions de droits d’auteurs. Attention aux clichés de banques d’images vus et revus ; ainsi qu’à la résolution de celles que vous choisirez. 
  • Définissez votre touche personnelle, votre ton. Rendre votre expertise et les sujets qui vous tiennent à cœur plus vivants engagera davantage votre communauté professionnelle. Exprimez-vous comme vous parlez, l’argot en moins !
  • N’oubliez pas de « taguer » les personnes auxquelles vous faites référence (@prénomnom) et de mentionner les hashtags appropriés (#recrutement, #worklife, #strategiemarketing…) 
  • Les publications effectuées en début de semaine (du lundi au mercredi) et en début de matinée (7h – 9h) fonctionnent mieux, mais cela se vérifie moins par temps de télétravail, les utilisateurs de LinkedIn se rendant alors sur l’application à des heures moins régulières. 
Pour résumer, votre capacité à prendre la parole de façon personnelle et authentique sur les réseaux sociaux – et en particulier LinkedIn – est une des clés de succès de la promotion de votre marque employeur. À la condition toutefois qu’il n’y ait pas de décalage entre la promesse véhiculée et la réalité de l’expérience vécue en entreprise. Attirer la perle rare, c’est bien. La retenir, c’est encore mieux. 

Si vous souhaitez aller plus loin, TASTE a développé sur ces sujets une offre de formation complète destinée à accompagner et former vos services RH et vos collaborateurs aux nouvelles pratiques de recrutement. 

Les principaux objectifs :

  • Incarner la marque employeur 
  • Faire des collaborateurs des animateurs de la marque employeur sur les réseaux sociaux 
  • Créer et animer des communautés pertinentes en fonction des enjeux de l’entreprise 
  • Créer un flux de candidatures spontanées et qualifiées 
Ils nous ont fait confiance : Axa, Burger King, Enedis, Frans Bonhomme… 

Nous contacter : tbellet@tasterh.fr 



La newsletter