12 Décembre 2022
L’inclusion, une réalité quotidienne chez Taste
Un article d’Anne-Cécile Girault, office manager du cabinet de conseil en recrutement Taste. 

Parmi mes différentes missions, celle qui me rend la plus fière est l’animation de la vie du cabinet : je suis la garante de la convivialité qui y règne et de l’authenticité des relations entre les gens. 

Cette convivialité est une des valeurs fondatrices de Taste, jamais perdue de vue depuis sa naissance en 2004. C’est un pilier pour les équipes, l’une des raisons pour lesquelles il est agréable de travailler chez nous. Elle est vécue, fédère notre écosystème et signe notre singularité. 

Assurer un cadre de travail chaleureux à chacun des collaborateurs, c’est contribuer à leur épanouissement professionnel, qu’ils se trouvent à Paris ou en région, qu’ils soient salariés ou partenaires indépendants, en télétravail ou au bureau. Il nous tient à cœur que tous s’approprient cet ADN Taste, tout en demeurant parfaitement authentiques. 

Dans ce but, nous concevons chaque année un programme d’événements articulés autour d’un thème. Celui de l’année 2022 fut l’inclusion. Nous voulions montrer comment la nourriture peut-être un formidable vecteur d’insertion. 

Inclure chaque collaborateur 


Réfléchir en termes d’inclusion est un moyen de mieux accueillir les nouveaux collaborateurs, c’est se remettre en question pour s’assurer que chacun joue son rôle dans notre écosystème. Cela nourrit également nos pratiques au quotidien. 

Nous avons ainsi mis en place des rituels structurants, tels que les petits-déjeuners pour les nouveaux arrivants, les déjeuners d’équipe du mardi ou encore les apéros du jeudi. Nous organisons régulièrement des cours de cuisine pour toute l’équipe, au cours desquels les participants peuvent se découvrir sous un jour différent. Une équipe de dix personnes cuisine pour le reste du groupe, qui les rejoint pour la dégustation. La magie opère vite : pas de grand débat, pas de grand discours, nous voilà simplement occupés à préparer quelque chose de bon et d’agréable pour les autres, même si les niveaux de chacun derrière les fourneaux diffèrent. Ce qui est important, c’est de dîner tous ensemble (et parfois de rire des quelques ratés…). 

Cette convivialité, nous voulons y associer nos clients, en les invitant à nos tables d’hôtes. C’est une façon peu conventionnelle de renforcer les relations avec eux. Le chef cuisinier présent a un rôle important lors de ces soirées, au cours desquelles il raconte son parcours, son histoire et partage avec nous ses idées culinaires. 

L’inclusion, c’est aussi bien évidemment une priorité avec les candidats. Nous sommes membres, depuis la création du cabinet, de l’association À Compétence Égale, qui lutte contre toutes les formes de discriminations à l’embauche. Tous les collaborateurs de Taste sont formés aux bonnes pratiques à leur arrivée, et cette formation est renouvelée tous les cinq ans. 

Défendre une valeur universelle 


Le thème de l’inclusion reflète également notre vision du monde. Nous sommes attentifs à notre environnement nous entoure et veillons à toujours agir de façon plus responsable. Récemment, avec l’association Wake Up Café, nous avons ainsi suivi des anciens détenus au cours de leur retour à l’emploi et tâché de leurs donner un maximum de clés pour réussir. 

Nous sommes convaincus qu’il faut combattre l’entre-soi. Pour alimenter notre réflexion, nous avons rendu visite aux 5 Toits en septembre dernier. Dans cette ancienne caserne de gendarmerie, sont hébergées 350 personnes souvent malmenées par la vie. Une équipe de travailleurs sociaux les accompagne dans leur insertion sociale et professionnelle. Nous avons collaboré avec ces résidents, nous avons cuisiné ensemble pendant tout une après-midi pour ensuite partager le dîner. Nous avons appris d’eux, de leur parcours et de leur savoir-faire. 

Le dernier événement de l’année organisé sur le thème de l’inclusion le fut à l’occasion de la Semaine du Goût. Cette année, nous avons invité quatre anciens réfugiés, qui se sont insérés dans la société grâce à leur savoir-faire culinaire. Nous avons ainsi accueilli Magda Cegenava venant de Géorgie, Haitham Karajay et Nabil Attard tout deux Syriens et enfin Dalila Benaria et Renée Mendy qui représentaient l’association Nos mamas ont du talent (cette association met en valeur le talent culinaire de femmes des quartiers prioritaires et leur donne la possibilité d’ouvrir leur propre restaurant). 
Tous nous ont embarqué dans leur univers, leur pays, leurs coutumes et tous nous ont raconté comment, à force de travail et d’abnégation, ils ont pu rebondir et se sont intégrés. Une leçon de vie et d’humilité, l’illustration pour chacun des invités présents que l’inclusion était une source de richesse indispensable à notre société. 

Un thème ne chasse pas l’autre. Au contraire, tous se complètent et contribuent à enrichir notre réflexion au fil des années. En 2023, je me réengage donc sur un nouveau sujet, Ô combien d’actualité : quels talents pour construire l’agriculture de demain ? 
Actualités
Vous aimerez
aussi
Toutes les actualités  
En 2023, Taste continue de réveiller les talents !
Lire la suite  
Pitchez votre meilleur produit : vous !
Lire la suite  
« Entreprises, faites progresser vos recruteurs »
Lire la suite  

La newsletter

OK

L’ÉQUIPE TASTE VOUS
ADRESSE SES MEILLEURS
VŒUX POUR 2023 !

Découvrir
Illustration pop-up