Blog

1 février 2021

Les entreprises face à la crise sanitaire

libheros et l'accès au soin et à la santé à l’heure de la Covid-19


Par Alix Larger, experte santé chez TASTE

Industriels du médicament ou « medtechs », j’accompagne de nombreuses entreprises du secteur de la santé dans leurs recrutements. Et j’ai vu comment la plupart d’entre elles ont adapté leur fonctionnement, leurs modes de production et ont réinventé leur façon de travailler pour répondre aux contraintes nées de la pandémie. Certaines étaient naturellement armées pour manœuvrer dans la tempête. C’est notamment le cas de libheros, une solution qui met en relation entreprises, salariés et/ou patients avec des personnels infirmiers libéraux. Son cofondateur et Directeur Général Jean-Christophe Klein, ainsi que sa directrice commerciale Aviva Weiller, nous expliquent les retentissements que la crise sanitaire a eu sur leur activité. 

Comment est née libheros et qu’apporte-t-elle de nouveau ?


J-C. Klein : Avec Florence Herry, infirmière de formation, nous avons lancé l’entreprise il y a quatre ans après avoir mesuré la difficulté de mettre en place des soins à la maison après une hospitalisation. Mon propre grand-père, opéré d’un cancer du poumon, n’a bénéficié d’aucun suivi post-opératoire et cela a contribué à l’aggravation de son état. 
libheros est donc une solution d’accompagnement des patients. Nous mobilisons des professionnels de santé afin d’organiser les soins à domicile. Avec ces mêmes profils, nous menons aussi des missions de mobilisation de professionnels de santé et de prévention au sein des entreprises. 
Notre approche est innovante car nous croyons au « phygital », le mariage de l’humain et du numérique. Ce dernier est indispensable pour créer les outils et les technologies destinés aux patients, aux proches aidants, aux partenaires mais aussi aux salariés de l’entreprise. Mais ils ne serviraient à rien sans les coordinateurs des soins et la communauté de professionnels que nous avons créée. Aujourd’hui, plus de 18 000 infirmiers libéraux utilisent l’application et peuvent y renseigner les spécificités de leur exercice. 

Quelles ont été les conséquences de la crise sanitaire pour vous ?


A.Weiller : L’écosystème de la santé s’est trouvé bouleversé et nous en avons immédiatement ressenti les conséquences. La mobilisation des professionnels de santé a dû être rapide pour renforcer les unités luttant contre la Covid-19. Le virus a fait exploser le nombre de sorties d’hospitalisation ainsi que celui des demandes de prises de sang à domicile, puis dans un second temps les demandes de tests RT-PCR. Évidemment, il fallait également continuer d’assurer les activités habituelles auprès des particuliers. 
Les entreprises, elles, ont formulé de nouvelles demandes. Ce fut le cas des compagnies aériennes, qui ont cherché à déployer des dispositifs de tests Covid, pour faciliter l’accès au dépistage pour leurs clients et leurs salariés afin de maintenir les voyages. Des groupes comme Saint-Gobain et Total ainsi que plusieurs PME, ont eu besoin de mettre en place des tests de dépistage ainsi que d’être accompagnés sur la mise en place de campagnes de vaccination contre la grippe. 
Nous nous préparons actuellement activement pour aider les entreprises et services de santé au travail à déployer le vaccin contre la Covid-19, de la même manière que nous pouvons intervenir en renfort pour mobiliser des professionnels de santé pour faire les injections dans les centres de vaccination. 

Quels ont été vos enjeux RH ?


J-C. Klein : Durant toute cette crise, l’équipe dirigeante a revêtu plusieurs casquettes : il fallait gérer le quotidien mais aussi informer, rassurer et motiver. 
Nous n’avons pas eu besoin de recrutements supplémentaires, mais nous nous sommes organisés au cordeau. L’équipe de développement a aidé à industrialiser toute une série d’actions et processus chronophages. Tout s’est enchaîné ensuite de façon fluide et efficace. Nous étions collectivement très déterminés à soutenir l’effort collectif du personnel soignant. 
Afin de maximiser l’engagement, j’ai veillé à communiquer davantage en organisant des points d’équipe réguliers pour définir et ajuster les sujets prioritaires. Les outils de travail à distance comme Slack et Teams ont joué leur rôle en maintenant un très bon niveau d’échange en interne. 
Aussi bien avec les particuliers qu’avec les entreprises ou hôpitaux, la crise aura été un révélateur de l’agilité de l’entreprise mais surtout de l’équipe, dont je suis extrêmement fier. 




La newsletter