Blog

2 avril 2020

Comment maintenir un équilibre quand on est confiné ?

Troisième semaine de confinement, et pour beaucoup, cette nouvelle situation est particulièrement démotivante, déstabilisante, voire fragilisante. 
  
Soudain on réalise à quel point même se lever tous les matins pour filer dans le métro pour enfin retrouver ses collègues vous manque affreusement, alors que c’est l’air chafouin que d’habitude, vous glissiez votre badge pour rentrer au bureau. 

Le déjeuner du dimanche chez vos beaux-parents chez qui vous alliez avec des pieds de plombs vous remonte à l’esprit comme un moment particulièrement joyeux et convivial ? 

Et si soudain tout le monde vous manquait ? Et si vous réalisiez à quel point vous aimez vos collègues et votre belle-mère ? Soyez heureux c’est finalement une bonne nouvelle ! ça devrait vous aider à l’avenir. 

Si vous ne sentez pas encore trop perturbés, c’est tant mieux mais prenez les devants, car sur la durée, il est possible que ça coince à partir d’un certain temps. 

Et si sans tomber dans une psychologie positive extrême et un brin agaçante, nous restions constructifs et essayions de faire de cette expérience l’occasion de mieux se connaître ? 

Selon que vous ayez plutôt une tendance à l’extraversion ou à l’introversion selon les Grands Types psychologiques établis par Carl Jung et utilisés comme base à de nombreux test d’assessment tels que MBTI, Golden… ou encore Assessfirst, vous vivez la situation différemment. 

Dans leur manière d’orienter leur énergie, les extravertis pour se ressourcer vont avoir besoin des autres, là où les introvertis préfèreront un peu plus de solitude. Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas l’un ou l’autre, vous avez une préférence naturelle pour l’un, mais vous êtes souvent un mix des deux, à proportion variable. 

Fort de ce constat, que fait-on du fin fond de son canapé ? 

Le risque à terme, c’est que l’isolement social, le confinement et l’ambiance particulièrement anxiogène vous mènent gentiment vers un état plus ou moins dépressif. Pas très réjouissant comme perspective, mais c’est en cela qu’il est important de vous accompagner dans ce changement qui est plus difficile à vivre selon le fonctionnement naturel de chacun et bien évidemment selon les conditions du confinement. 

Ayant vécu quelques années en expatriation et accompagné de nombreuses personnes dans un changement de vie qui peut être vécu comme déstabilisant, je partage avec vous quelques astuces, pour faire de cette expérience de vie, une expérience apprenante, dont je vous le souhaite, vous sortirez grandis et plus connectés à ce que vous êtes vraiment. 

1# REGARDEZ-VOUS FONCTIONNER

C’est le moment de vous regarder un peu le nombril et de vous poser les bonnes questions sans y passer des journées entières. Qu’est-ce que cela dit de votre mode de fonctionnement ? Qu’est-ce que je comprends de moi dans cette situation ? Qu’est ce qui me convient ? Qu’est ce qui ne me convient pas ? 

Penchez-vous aussi sur vos émotions, elles en disent long, même si on a plus facilement tendance à les enfouir. Comment je me sens ? Essayez d’observer un peu plus vos ressentis, vos contrariétés. Que comprenez-vous de vous ? Quelle information pouvez-vous en tirer ? Notez-les et approfondissez. Qu’est ce qui a déclenché cette émotion ? Ça vous aidera à mieux comprendre les mécaniques pour pouvoir ensuite mettre en place des astuces pour les downs le soient moins pour à terme disparaitre. 

2# LACHEZ PRISE

Nous n’avons pas la main sur la situation. Nous subissons tous, de manière plus ou moins importante cette pandémie mondiale, qui dépasse chacun d’entre nous. 

Vous allez passer par différentes phases de up and down. C’est normal, sachez-le et acceptez-le. Alors que vous allez observer ces montagnes russes et que vous allez décortiquer un peu plus finement l’élément déclencheur de telle ou telle émotion, cela va vous mettre dans une posture d’écoute et d’observation à votre égard qui va également vous aider à lâcher prise. Vous avez le droit d’être up ou down. C’est okay. Reconnaissez vos émotions, soyez bienveillants à votre égard, vous avez le droit et je dirais même que c’est une nécessité particulièrement saine. Acceptez-vous dans ce moment compliqué, autorisez-vous à ressentir, c’est le moment, laissez-vous l’espace, vous l’avez plus que jamais ! Respirez. 

3# PROTEGEZ-VOUS 

Surtout évitez de rester branché sur les news toute la journée. Ça ne fera que vous plonger dans un grand état d’anxiété face à une situation où le seul pouvoir que vous ayez est le confinement. 

Donc les news, un peu, nous avons tous besoin de nous tenir informés de la situation qui n’a jamais concerné autant de monde à la fois, mais à petite dose. Une fois par jour est particulièrement suffisant. Occupez le reste de votre temps libre pour écouter des podcasts que vous n’avez pas pris le temps d’écouter plus tôt. Ça vous plongera dans autre chose et c’est salutaire pour votre santé mentale. 

4# METTEZ EN PLACE UNE ROUTINE DE VIE 

Quand tout fout le camp, il faut contre carrer cette perte de contrôle avec une structure que l’on va instaurer soi-même. Ce sera plus naturel pour certains que pour d’autres, mais c’est essentiel pour avoir les idées claires et savoir comment avancer.
Côté pro, Todo list, planning, retro-planning, mettez de la méthode, organisez vos semaines, vos points, call clients ou fournisseurs. Donnez-vous le luxe d’avoir une vision claire sur ce que vous avez à faire. Ça vous évitera de vous noyer sous une tonne d’urgences sans vraiment savoir par où commencer et à la fin, c’est moins de procrastination et plus d’efficacité, et la joie du travail accompli. A cette organisation de travail, intégrez des bulles d’air, des calls avec vos familles, amis. Tout cela est un savant équilibre à trouver, qui mérite des ajustements permanents mais vous allez trouver, laissez-vous le temps de trouver le bon rythme. 

Donc on lâche sur les émotions mais on organise ses journées. 

5# REVENEZ A DES CHOSES SIMPLES ET CONCRETES

Lorsque vous faites une pause, ou fermez la porte de votre home office le soir ou le weekend, et si vous n’en pouvez plus de vous noyer dans les bas fonds de Netflix, lancez-vous dans des projets dont vous verrez le résultat.
Quelques choses de concrets, dont vous serez content et fier : une bonne tarte aux pommes maison, repeindre la salle de bain, ranger sa bibliothèque, tricoter une écharpe, faire un puzzle, écrire une chanson, réparer sa moto, ressortir sa guitare ….
Peu importe le chantier mais servez-vous de vos mains. Ce sera autant d’activités qui nécessiteront toute votre attention, une vraie séance de mindfullness qui vous aidera à vous connecter avec vous-même, et vous apaisera dans ce monde hostile. 

6# DORLOTEZ-VOUS 

Prenez- soin de vous, chouchoutez-vous. Faîtes-le pour vous, personne ne le fera à votre place. Les anglo-saxons appellent ça le selfcare. C’est important et particulièrement dans une situation où tout reste encore très incertain.
Chacun trouvera là le bon remède, mais c’est impérativement quelque chose qui doit vous réconforter, vous faire plaisir. Ce peut-être lire un bon bouquin, 20 minutes de méditation ou une séance de pédicure home made... peu importe, c’est pour vous et c’est cadeau. 

7# ORGANISEZ VOTRE VIE SOCIALE A DISTANCE
  
Ça n’est pas forcement votre style de tout organiser en avance mais malheureusement, compte tenu des circonstances, nous avons tous perdu en spontanéité. Comment gérer votre vie sociale dans un contexte de confinement ? comment palier à cette distanciations sociale ?
On vous le redit ; organisez des visio-conférences à distance avec vos proches, vos amis, et vos collaborateurs bien évidemment. Ne négligez pas l’importance de se voir dans une époque où on embrasse plus. Mieux que le téléphone, Google Hang out, zoom, Skype, WhatsApp . Toutes vos réunions ou points physiques peuvent se faire en visio-conférence, vous pouvez alterner avec le téléphone.
Et pour le pot du jeudi soir avec vos collègues ou pour la soirée du samedi avec vos amis, let’s get a House Party. Nouvelle appli assez sympa qui permet de créer des rassemblements conviviaux à distance. Testée et approuvée ! 

8# DEFOULEZ-VOUS  
  
Facile à dire lorsque votre chambre est également votre salon. Mais l’effort est important. Toutes les expériences de prise d’otage l’ont révélé. Tous réussissaient à rester debout dans des conditions de détention un peu plus extrêmes que notre confinement. Tous ont pu témoigner à quel point le fait de mettre en place une routine sportive, leur permettait de garder un mental. Tout se connecte, le corps et l’esprit. Nourrissez l’un et l’autre. Tant qu’il y a du mouvement, c’est que l’on est vivant. Donc maintenez ce mouvement. Il donnera de la structure à votre corps et à votre esprit.
Marchez, courez, faîtes du yoga, sautez à la corde, faites du vélo d’appartement, des burpees, des tractions… ce que vous pouvez / voulez mais bougez ! et puis avec le sport on fabrique des endorphines et c’est une drogue parfaite pour faire face à ce que nous vivons.  

9# RIEZ ENSEMBLE 

Jamais vous n’avez reçus autant de blagues, gags sur tous nos fils whatsapp … autant de choses légères que l’on se plait à partager pour rire à plusieurs. Continuez ! Parce when you laugh together, you stay together ? 

#stayhomebutstaytogether - Article de Clementine Rivet Clerval


Crédits : Adas Vasiliauskas

La newsletter